TEMOIGNAGES

J'ai découvert le témoignage d'une "mademoiZelle" qui s'assume chauve et qui le vit bien... Je la remercie sincèrement car elle résume très bien et avec beaucoup d'humour son parcours qui est vraiment très similaire au mien...

Venez la découvrir en cliquant ici : http://www.madmoizelle.com/temoignage-chauve-76387

 

Céline (Enciel) a été atteinte du cancer du sein et Sylvie a une alopécie depuis de nombreuses années. Elles ont, toutes deux, su surmonter leurs pertes de cheveux à merveille...  Découvrez leur partage.

 

 Si vous aussi vous vivez bien sans cheveux ou si vous avez trouvé un remède qui a marché pour vous, faites parvenir votre témoignage pour aider toutes celles qui n'arrivent pas encore à bien le vivre. De même, si vous étiez atteinte d'une pelade mais que tout a repoussé, votre histoire peut être un message d'espoir...

 

Merci également à Christine, Hélène ou encore Régine pour leur témoignage et leur parcours si différents qui les ont amenés à vivre l'expérience du crâne doux et lisse... 

 

Précisez-moi également si vous souhaitez le faire publier sur le site. Merci infiniment de tout coeur, Elodie

Hélène : pour se ressentir femme, elle ose se raser la tête...

15 septembre 2015

Hélène : pour se ressentir femme, elle ose se raser la tête...

 

"J'ai lu un article aujourd'hui dans le journal l'Indépendant. Ma situation n'est pas la même que la vôtre mais elle a fait écho à mon expérience. Effectivement c'est très difficile de ne pas avoir de cheveux sur la tête dans la société actuelle.
Pour mes 40 ans j'ai tenu à me raser la tête cela faisait très longtemps que j'en avais envie, parce que je voulais voir la forme de mon crâne et aussi parce que la longueur de mes cheveux commençait à me peser.
J'ai adoré avoir la tête nue mais pas la réaction de mes amiEs ... un 'enfer' en fait. Les gens qui ne me connaissaient pas pensaient que j'avais un cancer, ceux qui me connaissaient regrettaient amèrement ma belle chevelure, me trouvaient laide, sans féminité, j'ai entendu des 'Tu devrais te mettre un peu de rouge à lèvres', 'des boucles d'oreille', des reproches très nets, deux personnes seulement m'ont dit que ça m'allait bien.
L'année dernière, 16 ans après donc, j'ai récidivé. Cela faisait très longtemps que j'en rêvais, au sens propre comme au sens figuré, mais je n'en avais pas eu la force en 2005 pour mes 50 ans.

 

Je sais que les circonstances ne sont pas les mêmes mais je voulais vous dire que même par choix, sans qu'il soit question de maladie, vivre sans cheveux est effectivement un défi.
J'aime les sensations éprouvées avec la tête nue.
Si je pouvais je garderais ma tête sans aucun cheveu tout le temps mais c'est décidément trop difficile.
Alors bravo à vous pour vous être acceptée dans un premier temps et pour affronter les regards et éventuellement les réflexions de tout un chacun.
Vous êtes très belle.
Permettez moi d'être solidaire avec vous et avec toutes les femmes qui doivent supporter une situation non choisie."
LN
Sylvie : vivre, rire et chanter...